Les meilleures réponses aux questions habituelles

Posted 3 months ago
question

Lorsqu’on en arrive aux questions lors d’un entretien d’embauche, certaines questions trouvent plus facilement une réponse que d’autres. Même si vous ne pouvez pas être sûr à 100 % des questions qui vous seront posées, il y en a malgré tout certaines qui reviennent régulièrement en entretien.

Ci-après, nous présentons les questions habituelles et nous vous fournissons les réponses, qui vous permettront de vous démarquer. Et mémorisez toujours le proverbe « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ». Préparez-vous donc sérieusement et vous serez vraisemblablement récompensé.

 


Parlez-moi de vous

Ce brise-glace apparemment anodin est un satané coup d’ouverture en réalité. La plus grande faute que peuvent commettre les candidats est celle de bredouiller sur leur vie. Ce que le recruteur veut entendre est une réponse ciblée qui contiendra 4-5 éléments sur vous-même qui sont primordiaux pour le poste à pourvoir.

Les meilleures réponses durent entre 2 à 3 minutes et contiennent toutes les informations concernant votre éducation, votre intérêt pour le domaine, votre expérience et votre vie professionnelle. Veillez à ce que ces détails se retrouvent dans une forme ou dans une autre dans votre réponse.


Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

À première vue, celle-ci semble être une question difficile. Cependant, si vous arrivez à la scinder en trois parties, vous pourrez facilement y répondre dans la démarche qui suit :

Montrez que vous êtes persuadé de disposer de toutes les qualités requises pour ce poste.
Parcourez les compétences nécessaires pour l’emploi et servez-vous d’exemples sur la façon dont vous avez utilisé ces mêmes compétences dans une fonction antérieure.
Montrez que vous êtes un individu proactif qui a su détecter des problèmes et trouver des solutions adéquates dans des emplois antérieurs.

Les employeurs veulent des candidats qui agissent et, par conséquent, si vous êtes à même de les persuader du haut degré de votre esprit d’initiative, il sera probable que vous serez retenu pour la sélection plus étroite.


Pourquoi aimeriez-vous travailler pour nous ?

Les employeurs recherchent des personnes qui s’adaptent rapidement à une entreprise, et surtout qui ont également un rôle participatif. Le recruteur voudra également savoir si vous comptez longtemps rester fidèle à l’entreprise.
Vous devrez travailler votre entretien à domicile, afin de correctement savoir répondre à cette question. Faites des recherches sur les services, les produits, la culture du travail et les plans d’expansion, afin de découvrir des éléments sur la société qui vous attirent. Une bonne question pourrait être : « votre société est réputée pour son activité innovante et j’aimerais faire partie du processus de réflexion créatif. »

 

Quels sont vos points forts ?

Ne commettez pas la faute de croire que le moment est venu de démontrer à quel point vous êtes formidable. En réalité, les entreprises veulent savoir ce que vous pouvez leur apporter. Fournissez-leur donc une réponse qui se limitera à présenter ce que vous pouvez leur offrir et ce que vous pouvez apporter au poste. Veillez à réfléchir à vos points forts et mettez en avant toutes les situations durant lesquelles vous avez soutenu votre ancien employeur dans ses missions. Essayez, dans la mesure du possible, d’appuyer cette réponse moyennant des dates et des chiffres.


Quels sont vos points faibles ?

Il s’agit d’une question délicate puisque personne ne veut vraiment révéler ses faiblesses, sous peine de se disqualifier soi-même pour le poste. Voici une façon rapide et simple pour bien articuler la réponse :

Réfléchissez à 3 points faibles que vous estimez devoir améliorer
Invoquez 3 raisons pour lesquelles vous estimez que ces points faibles devraient être développés
Imaginez 3 exemples d’actions que vous devrez entreprendre pour améliorer ces faiblesses

Les employeurs souhaitent avoir des candidats qui aspirent à progresser et ils seront impressionnés de voir que vous avez déjà identifiés vos faiblesses et entrepris des mesures pour y remédier.


Où est-ce que vous serez dans 5 à 10 années ?

Les recruteurs veulent avoir des candidats ambitieux qui pensent à leur avenir et aspirent à progresser dans leur métier. Les procédures d’embauche et la formation des salariés étant onéreuses, ils souhaitent s’assurer que vous maintiendrez le cap longtemps.

Il faudra que vous personnalisiez la réponse en fonction du poste que vous souhaitez. Si celui-ci se trouve à une échelle supérieure, il serait judicieux de pouvoir décrire vos ambitions de carrière. S’il s’agit d’un poste de dirigeant, vous devrez expliquer comment vous voyez l’évolution de la société car à ce niveau-là, on attend de vous que vous puissiez fournir des informations sur la façon dont vous aideriez l’entreprise à atteindre son chiffre d’affaire.


Pourquoi avez-vous abandonné votre ancien poste ?

Indépendamment des circonstances de votre départ, il ne faudra JAMAIS critiquer un ancien employeur. N’avancez pas non plus que vous êtes à la recherche d’un nouveau défi si nous ne l’êtes pas vraiment, votre interlocuteur va approfondir la question. Si vous estimez vous retrouver dans une impasse, répondez simplement que vous n’aviez pas d’opportunités d’évoluer dans votre emploi précédant, de sorte que vous avez pris la décision d’aller de l’avant et de trouver une entreprise qui correspond à vos ambitions.


Y a-t-il une lacune dans votre CV ?

L’honnêteté s’avère être la meilleure stratégie pour ce genre de questions. Si vous avez fait une pause pour des raisons personnelles, dites-le tout simplement. Il en est de même pour une interruption de carrière. Dans la mesure du possible, essayez d’avancer des compétences ou expériences éventuelles que vous aurez pu acquérir pendant l’interruption. Vous avez peut-être travaillé comme bénévole et acquis des expériences dans la direction de projets, par exemple.


Quelles sont vos attentes salariales ?

Cette question pourrait être pénible si vous n’y êtes pas sérieusement préparé. Faites vos recherches et découvrez quels sont les salaires moyens qui sont payés pour les expériences et les compétences qui sont les vôtres dans le domaine visé. Il importe de signaler que ceci est le premier entretien. Si l’employeur s’avère être une société importante, il est peu probable que le poste vous sera immédiatement proposé. Visez à présenter une réponse aussi large que réaliste à cette question : « J’envisage un salaire de début se situant entre les 28.000 et les 32.000 euros ». Cependant, vous devrez être préparé à justifier cette requête, le cas échéant.


Avez-vous des questions à nous poser ?

La faute la plus fatale que vous vous pourrez commettre est celle de répondre par « Non » et de clôturer ainsi l’entretien. C’est l’occasion rêvée de démontrer que vous vous êtes informé sur l’entreprise et que vos intentions sont réelles et sérieuses. Il existe un tas de bonnes questions que vous pourrez poser et que vous devriez préparer à l’avance :

« Quels sont les défis principaux qu’affrontera la société demain ? »
« Est-ce que la fonction est nouvelle ou était-elle déjà existante ? »
« Quels sont les moyens d’évolution au sein de cette fonction ? »
« Quelles sont les responsabilités quotidiennes liées à cette fonction ? »
« Est-ce que l’entreprise offre des quelconques possibilités de formation continue ? »

Le moment où vous serez bien préparé pour un entretien d’embauche, la mission ne sera plus aussi impossible. Essayez de préparer sérieusement les réponses aux questions susmentionnées, mais ne soyez pas assuré, que ce seront vraiment ces questions précises qui vous seront posées.

Le secret d’un entretien d’embauche consiste à faire des recherches sur l’entreprise, à lire attentivement la description du poste et à harmoniser vos compétences et vos expériences avec les exigences exprimées. Faites-le et vous serez en mesure de fournir une réponse à toutes les questions que votre interlocuteur pourra vous adresser.